Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sandrine Scardigli, la face non cachée

Sandrine Scardigli, la face non cachée

Métiers du livre : édition, écriture, librairie, formation

Corriger, ce n'est pas automatique

Corriger, ce n'est pas automatique

"Bah, les correcteurs ne servent à rien, on a des logiciels pour ça !"

Croyez-vous vraiment qu'un logiciel puisse remplacer tout le travail que l'être humain peut effectuer sur un texte ?

Parmi mes activités professionnelles de ces dernières années, la correction tient une place à part. Elle me permet de découvrir en avant-première des textes le plus souvent très bons, voire excellents, de travailler à mon rythme et d'avoir une bonne excuse pour étaler des manuels, dictionnaires et autres sur mon bureau, comme lorsque j'étais étudiante...

Plus sérieusement, corriger, ce n'est pas simplement lire ou ce n'est pas utiliser un logiciel qui ferait tout tout seul. Pour vous donner une idée, voici les différentes étapes par lesquelles je fais passer le roman de mon contrat en cours :

Phase 1, septembre 2013 : préparation de copie (3 lectures de chaque chapitre)
• Découverte du texte ;
• Recherche des coquilles ;
• Traque des pléonasmes, barbarismes, impropriétés ;
• Vérification de l’orthotypographie, notamment :
o Écriture des heures,
o Écriture des dates selon les circonstances : écrits juridiques, correspondance entre les personnages, narration ;
• Passage sous Antidote pour traquer les répétitions et les verbes faibles, et vérifier la typographie.

Phase 1 bis : travail de l’auteure (c'est une dame) sur les corrections précédentes
Réponse aux commentaires, ajout de paragraphes pour une meilleure compréhension du lecteur, etc.

Phase 2 : correction (2 lectures de chaque chapitre)
• Réponse aux commentaires ;
• Sur les passages ajoutés : travail identique à celui de la phase 1 ;
• Sur l’ensemble :
o Relecture pour traque des coquilles,
o Passage sous Antidote pour les coquilles et la typographie ;
• Création d’un fichier récapitulatif à destination de l’auteure, afin d’accélérer la prise de décision.

Phase 2 bis : réponses de l’auteure

Phase 3 : finalisation
Intégration des réponses de l’auteure dans le fichier final (par moi ou l’auteure ou l’éditeur)

Phase 4 : maquette (1 lecture de chaque chapitre)
Relecture finale de la maquette ou du BAT avant impression

Le nombre d'heures à passer sur un texte va varier en fonction non seulement du la longueur du texte (le nombre de signes), mais aussi du niveau de maîtrise de l'auteur, de la densité et de la complexité des faits à vérifier, de la langue d'origine...

Tout ça pour vous assurer une lecture sans coquille !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article