Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sandrine Scardigli, la face non cachée

Sandrine Scardigli, la face non cachée

Métiers du livre : édition, écriture, librairie, formation

Un peu de correction… feignant ou fainéant ?

A priori, personne ne peut confondre le verbe « feindre » et le substantif « fainéant », la paresse n’étant certainement pas une des qualités mises en œuvre dans l’acte épuisant qu’est la feinte.
Toutefois, dans la série des erreurs couramment commises et qui pullulent dans la presse écrite – même spécialisée, si, si –, dans l’édition et sur Internet, il y a celle-ci :
« C’est un véritable feignant ».
Ceci n’est vrai que si la personne évoquée a pour vocation la feinte, puisque « feignant » est le participe présent du verbe « feindre ».
Si vous souhaitez rendre compte de sa paresse maladive, vous devrez plutôt écrire (ou dire) :
« C’est un véritable fainéant ».
(Au passage, si l’un d’entre vous pouvait m’expliquer comment il est possible de confondre ces deux mots malgré leur hétérophonie, je lui en serais immensément reconnaissante.)
Enfin, si vous n’avez pas pris la peine de vous saisir d’un dictionnaire (papier ou en ligne) pour vérifier, c’est que vous êtes coupable d’un double péché : non seulement vous êtes, vous aussi, un sacré fainéant, mais en plus vous n’hésitez pas à feindre maîtriser la langue française.

 

Un peu de correction… feignant ou fainéant ?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Buffiere 13/03/2017 08:51

Bonjour,
J'espère que vous me serez donc « infiniment reconnaissante » de vous communiquer ci-après un lien permettant de mieux comprendre pourquoi la confusion de ces deux paronymes n'est peut-être pas aussi fautive : les tergiversations des autorités linguistiques et la pratique des grands auteurs expliquent que depuis plusieurs siècles ces formes soient en concurrence. Même l'Académie hésite encore sur le bon emploi.
Cela n'est pas un cas isolé : nombreux sont les cas de mots ou expressions dont la dérive dans le temps crée des ambigüités irréductibles sur la notion même de bon français...
Avec mes salutations confraternelles…

http://parler-francais.eklablog.com/bande-de-larves-a118995674

Sandrine Scardigli 14/03/2017 22:05

Merci beaucoup ! Votre article très documenté est vraiment intéressant. Donc oui, me voilà "infiniment reconnaissante" :)

electricien paris 10 01/02/2015 18:41

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement