Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sandrine Scardigli, la face non cachée

Sandrine Scardigli, la face non cachée

Métiers du livre : édition, écriture, librairie, formation

Entretien

Ah les entretiens d'embauche ! Un grand moment de théâtre !

Tout d'abord, le texte !
On a la trame, c'est le CV, l'annonce, éventuellement le compte-rendu de l'entretien précédent... Et si on a de la chance, ce sont quelques informations glânées sur Internet concernant la personne que l'on va rencontrer (Google is my best job councelor).

Ensuite, le costume !
le choix des vêtements qui doivent être en rapport non seulement avec l'image que l'on veut donner de soi - c'est l'emballage- mais aussi au "client-cible" : un consultant en informatique n'attendra pas le même type de personnage qu'un créateur en comm'...

Enfin, la représentation !!
Il faut bien sûr être incollable sur son expérience, ses points forts. Ses faiblesses aussi - ah non, on ne parle pas de faiblesse mais de facteur potentiel d'amélioration.
Il faut avoir bien préparé toutes les réponses aux questions pièges classiques :

1. "Où vous voyez-vous dans cinq ans ?" :
Si vous avez du culot, la réponse est connue : "A votre place."
Si vous êtes plus réaliste ou plus timoré, il vaut mieux envisager une réponse sincère.

2. "Vos faiblesses"/"vos points forts" :
Aouch. Celui-ci est difficile. Il faut être lucide, et - pour ma part, mais ça dépend de vous - optimiste.
Je préfère l'optimisme consistant à dire "je sais que là je peux m'améliorer mais grâce à tel et tel aspect du poste, j'y arriverai" plutôt que l'auto-flagellation en public.

3. "Vos prétentions salariales" :
Héhé... Là, Mesdames, n'hésitez pas. Prenez le pouls du marché avant, et regardez la rémunération moyenne des hommes à expérience et compétences égales.
Vous ne trouvez pas ?
Ajoutez 20% à votre rémunération actuelle et vous aurez une idée.

Messieurs, pas de conseil pour vous. Vous faites ça déjà si bien...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre 06/06/2009 07:42

Et les entretiens de débauche ça existe? Allez on m'a reproché une fois d'être très intéressant mais atypique! L'un va-t-il sans l'autre?

Sandrine 06/06/2009 15:41


Je n'ai jamais vécu d'entretien de débauche, mais j'ai déjà reçu un email de débauche !
"Intéressant mais atypique" : qu'as-tu donc fait? :)


phil 06/06/2009 04:47

entendu lors de de mes innombrables entretiens...

"quel est votre couleur préferée?"
"si vous etiez une couleur, laquelle serait-elle?"
"pourquoi etes vous/n'etes vous pas votre couleur préférée?"

"saut nao telle mi aboute youre inglich?"


mes reponses les plus pertinentes( lorsque je souhaite donner des lecons et que ma decision est prise...)

"a quel type de salaire je pretends?... cette question me fatigue,...qu'est ce que vous avez tous avec ça ? si vous voulez vraiment savoir, je veux etre payé en sourires, et aussi avoir de quoi vivre honnetement, pour pouvoir, entre autre, rester presentable et digne.Je n' ai pas plus de besoins qu'un autre a part celui que l'on me parle d' amour. Je veux que l' on me seduise, et je ne suis pas à vendre."

"25 kilosfrancs... par an?...brut?...la je vous arrete tout de suite, si vous ne prenez meme pas la peine de me donner un salaire net par mois, j' en deduit que l' on ne parle pas la meme langue et que ca va etre difficile de ce mettre d accord."

:D

Sandrine 06/06/2009 15:43


C'est vrai que le "saut nao telle mi aboute youre inglich?" est terrible... :D


Bee 05/06/2009 20:09

Aprés avoir ramé 10 mois pour ouvrir un commerce qui me tenait à coeur (et 3 mois pour me remettre mentalement de la claque que j'avais prise), j'ai passé pas mal de temps à vivre le calvaire des entretiens. Ca n'aboutissait à rien. Et j'ai fini par comprendre pourquoi... je n'avais pas envie dêtre embauchée.
Du coup, aujourd'hui j'ai deux activités: consultante indépendante en portage salarial (trés bon compromis entre le salarial et la profession libérale) et Bee'secrets.
Bee, c'est comme mon enfant, je l'aime et la protége; et je compte bien la voir grandir.

Alors... courage pour les entretiens. "Tous les chemins mènnent au rhum" :)

Sandrine 06/06/2009 15:38


J'espère moi aussi que Bee va continuer à grandir, GRANDIIIIR ! Et à essaimer partout ;).