Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sandrine Scardigli, la face non cachée

Sandrine Scardigli, la face non cachée

Métiers du livre : édition, écriture, librairie, formation

Innover dans l'édition : le système Babelio

 

Créé en 2007, le site communautaire Babelio affichait au printemps 2015[1] 230 000 membres et 3 millions de visites uniques par mois, ce qui en ferait le site littéraire le plus consulté en France. Il s’adresse à deux types de public : les lecteurs et les éditeurs.

Pour les utilisateurs

Le fonctionnement est simple : on crée un profil sur lequel on liste ses lectures ; pour chacun des titres, il est possible d’indiquer des mots-clés, d’ajouter une critique, une note ainsi qu’un lien vers une critique en ligne. Le service est gratuit.

Pour les éditeurs

Babelio propose des services gratuits et payants. Par exemple, le « Masse critique » : pour chacune des neuf opérations annuelles, les maisons d’édition partenaires proposent quatre titres en trois exemplaires ; Babelio fait appel aux chroniqueurs volontaires, et sélectionne les plus pertinents ; l’éditeur envoie un service presse aux chroniqueurs sélectionnés, lesquels s’engagent à chroniquer le livre dans un délai d’un mois. Les opérations sont thématiques : littérature générale, jeunesse, BD/manga, imaginaire.

Le même service existe en version payante : le service de presse est communiqué à davantage de chroniqueurs, et le planning est décidé avec l’éditeur, en fonction de la période de promotion du titre.

La communauté de lecteurs n’est donc que la partie visible d’un modèle économique au service des éditeurs, à qui l’on propose d’autres formules de promotion, ainsi que des études de lectorat, rendues possibles par les informations que fournissent les lecteurs eux-mêmes. En effet, les mots-clés saisis par les lecteurs sont utilisés par les algorithmes de Babelio à des fins statistiques, non seulement pour proposer des titres pertinents, correspondant aux goûts et aux intérêts du lecteur, mais aussi pour alimenter les études de lectorat proposées par Babelio aux éditeurs.

Dans le cas de Babelio, l’innovation provient d’un fournisseur de services, qui permet à l’éditeur d’utiliser la puissance prescriptrice d’un réseau de lecteurs. C’est le fournisseur de service qui porte le risque, et non l’éditeur, lequel peut se limiter à n’utiliser que les services gratuits de la plate-forme.

 


[1] « Service marketing à destination des éditeurs », présentation marketing de Babelio. 19 pages. Juin 2015. Auteur non précisé. http://fr.slideshare.net/Babelio/promouvoir-un-livre-grace-a-babelio

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article